La création de bacs et l’achat de terre

Construction de bacs de culture

La construction de bacs de culture est nécessaire dans le cas où la terre de votre terrain est polluée, ou si vous créez un potager sur une surface bétonnée.
Il est tout à fait possible de les construire soi-même avec du matériel bon marché ou de récupération. Il existe une multitude de techniques possibles pour l’autoconstruction de bacs de culture, donc à vous de voir la technique qui vous semble la plus pertinente dans votre cas.
Voici un document pour vous aider à choisir la meilleure option

- Bacs de culture modulables et amovibles :

Pour cette technique de construction il vous faut : des europalettes (de récupération ou neuves, avec le sigle E PAL) pour le socle, une ou plusieurs rehausses pour les parois, et de la toile géotextile pour accueillir la terre.

  • Palettes : vous pouvez vous rendre chez des commerçants qui reçoivent de grosses livraisons (supermarchés, hôpitaux, magasins de matériaux...) si vous comptez récupérer des palettes d’occasion. Les palettes les plus résistantes sont les europalettes format standard (80/120 cm).
    Téléchargez ici le modus operandi pour construire un bac en palettes de récup
  • Rehausses : cadre de bois se fixant sur les palettes et permettant de créer des bacs surélevés. En cliquant sur ce lien, vous trouverez le mode d’emploi pour construire ce type de bac de culture (Conception : Rotor vzw)
    Ce système est extrêmement simple et pratique et les bacs pourront être très facilement déplacés à l’aide d’un transpalette.
  • Toile géotextile : vous pouvez en trouver chez des revendeurs de matériaux. Le géotextile est un tissu en matière synthétique très résistant qui permet de laisser filtrer l’eau et l’air, mais pas la terre. On l’appelle parfois aussi "Bidim". Elle sera agrafée à l’intérieur du bac et accueillera la terre.

Plus de fournisseurs sur le site du Début des haricots

- Bacs de culture dits "en carré" :

Comme son l’indique, ce type de bac se réalise par la construction d’un cadre en carré (1m20X1m20) à l’intérieur duquel on va créer 16 petits carrés (30cmX30cm). On obtiendra alors 1,50m² de surface cultivable surélevée à 20 cm du sol.
Vous pouvez aussi créer un cadre plus petit, comme par exemple 60cmX60cm (4 petits carrés à l’intérieur).
Dans le cas où vous comptez créer plusieurs carrés (structure globale), il serait opportun d’aménager l’espace de votre jardin afin de pouvoir circuler librement entre les différents bacs.

Pour la construction des bacs, il vous faut soit des planches à assembler avec des charnières et des vis, à maintenir droites à l’aide de piquets en bois plantés dans le sol ; soit une structure faite avec des bordures formées de demi rondins.
Voici un plan de construction de ce type de bac :

Ensuite, il vous faudra opter pour une séparation claire entre les différents carrés. Vous pouvez par exemple utiliser des tiges de bambou ou des liteaux de bois (baguettes de bois utilisées généralement en construction de bâtiment)

L’avantage de ce système en carré est qu’il permet de réaliser facilement des rotations de cultures (on change le type de plantes cultivées dans chaque carré une année après l’autre).

Dans le cas de ces deux types de bacs, si vous désirez qu’ils résistent longtemps aux intempéries, il vous faudra :

  • soit acheter du bois très résistant à l’humidité, style contreplaqué marin
  • soit traiter le bois : attention, la plupart des produits utilisés pour le traitement sont toxiques et donc à éviter pour les bacs de cultures alimentaires. Vous pouvez utiliser de l’huile de lin, qui est naturelle, mais tout en sachant qu’elle ne préservera pas le bois au-delà de quelques années.

- Bacs cousus en toile géotextile :
Une solution économique et particulièrement bien adaptée aux potagers sur toiture ! Elle a été utilisée dans le cadre du projet Potage-Toît sur le toît de la Bibliothèque Royale à Bruxelles.
Mode d’emploi sur http://www.potage-toit.be/wp-conten... ou aussi ici

- Bacs de type "palox" de récupération :
Il s’agit de bacs en bois très résistants servant à transporter des fruits. Il est parfois possible d’en racheter d’occasion à des producteurs ou grossistes de fruits. Renseignez-vous !

Acheter des bacs faits sur mesure ?

Voici quelques ateliers associatifs qui peuvent vous fabriquer des bacs sur mesure :

Plus de renseignements sur le site du Début des haricots

Où se procurer de la terre ?

Amener de la terre est la deuxième étape, la première étant la construction de bacs de culture.

Avant de faire des frais pour acheter de la terre de jardin, renseignez-vous d’abord auprès du service espaces verts de votre commune. En effet, certaines d’entre elles soutiennent des projets de potagers collectifs en leur offrant de la terre et/ou du compost dont elles disposent.

Généralement, la terre que vous achèterez à un entrepreneur de jardin a été mélangée avec du compost. Avec une proportion de 30% ou de 50% de compost, votre terre sera suffisamment fertile pour au moins la première année de culture.

Plus de fournisseurs sur le site du Début des haricots

Il peut être utile de placer au fond des bacs une couche de billes d’Argex, qui contribuera a drainer les excès d’eau et à réguler le niveau d’humidité dans le bac (en effet, ces billes d’argile sont poreuses et libèreront l’eau lorsque la terre sera sèche).

petit trombone

Espace d'échange